comme fondement de la politique de la vie Emmanuel M. Banywesize Je suis heureux de participer, en tant que représentant de l’ACP en Afrique centrale et occidentale et membre de l’UMEC, à ce forum de philosophie, co-organisé par l’ASEPHI et l’UNESCO. Ma communication est intitulée Covid-19, vulnérabilité et nécessité de penser l’Ubuntu comme fondement de la politique de la vie. Je propose au débat quelques prémisses du livre que j’ai publié à Paris, aux éditions du Cygne. Son titre est En finir avec la politique de la différence en Afrique. Leçons des mouvements citoyens et de Covid-19. J’ai choisi d’organiser mon texte autour du questionnement suivant : Quelles leçons philosophiques tirées du surgissement, de la diffusion et des conséquences de la pandémie de Covid-19 ? Quelle philosophie et quelle politique peut-on articuler et promouvoir au regard des impuissances et failles politiques et du désastre humanitaire révélés par cette Covid-19, même si, en Afrique, on se satisfait que celle-ci n’a pas provoquée l’hécatombe redoutée ? Les réponses à ces questions se déclinent ainsi : 1.Cette pandémie a révélé l’illusoire maîtrise humaine de la Matière et tempère l’optimisme généré par le progressisme moderne ; 2.En dépit des inégalités socio-économiques et de la persistante croyance à la supériorité de quelques humains ou de quelque race sur d’autres, la covid-19 établit l’égalité, la fragilité et la vulnérabilité des corps. Elle engage ainsi les humains à reprendre conscience de la responsabilité individuelle et collective vis-à-vis du périssable dont ils sont redevables, à savoir : la vie, la biodiversité et la Cité. 3.La Covid-19 engage à affirmer l’incontournabilité de l’humain et de l’humanisme au détour de la critique de l’économicisme qui subordonne l’humain à l’économie et au marché, et se borne à évaluer une vie à l’aune de sa valeur économique ou de la valeur virtuelle ; 4. Il est nécessaire, sous peine de disparation humaine collective, de tirer un train sur les politiques de la différence et de penser ensemble la politique de la vie articulée entre autres sur l’Ubuntu. Défini et théorisé par Desmond Tutu, Nelson Mandela, Souleymane Bachir Diagne et Kaumba Lufunda, entre autres, il signifie pour moi un humanisme unidiversal qui pose que les humains sont divers et qu’ils ne peuvent se réaliser clôturés chacun sur soi, mais les uns aux risques des autres, aux miroirs des autres, en solidarité et en responsabilité des uns pour les autres……. .

la communication de Monsieur le DG de l’ECOPO publiée par l’UMEC Cliquez ici